“Le soufflet de mon accordéon est comme un battement de mon coeur” – Yvette Horner

Du Piano à L’accordéon…

Photo de l'accordéoniste Julie Vatain

Julie V.

Une rencontre de l’accordéon sur les bals musettes.

Photo de l'accordéoniste Julie Vatain

“Petite, je voyais toujours un accordéon”, explique Julie. En effet, elle assiste à de nombreux bals avec son père, chanteur d’orchestre de bal musette. Elle a donc très vite envie de jouer de l’accordéon. Cependant le gabarit de l’instrument “trop imposant” l’en dissuade.

Elle débute la musique à l’âge de 7 ans et apprend le piano dans un conservatoire à Paris dans le 19ème arrondissement.

Mais avec le temps et l’expérience, quelques frustrations s’installent : “je ne peux pas déplacer mon piano, ni l’emmener en week-end ou en vacances.” L’accordéon semble donc l’instrument idéal, il ressemble au piano, grâce à ses touches pianos situées à la main droite et peut plus facilement être transporté. De plus, il permet de s’écarter du répertoire classique et de laisser place à la folie.

Julie est aujourd’hui une jeune institutrice qui joue de l’accordéon depuis 2 ans et demi. Elle aime jouer de l’accordéon pendant son temps libre et adore entendre toutes les musiques du monde comme le klezmer ou la cumbia à l’accordéon.

 “Ne reste pas sur l’idée que l’accordéon est inaccessible, tente et joue !”

 

Amandine H.

Amandine Herviaux

Accordéon, guitare, piano, des instruments polyphoniques.

Elle souhaitait commencer par étudier le piano mais ses parents l’ont mise à la guitare à l’âge de 7 ans. Elle suit avec assiduité le cursus du conservatoire. Aujourd’hui, Amandine est professeur de guitare classique et enseigne la musique au collège.

En voyage à Haïda Gwaïi ou bien les Iles de la Reine Charlotte, elle découvre l’accordéon. “Au départ, j’ai trouvé ça horrible” nous affirme-t-elle. En effet, à cette époque l’accordéon n’a pas bonne réputation partout. Plus tard, un ami d’Amandine débute l’accordéon et lui donne envie d’essayer. A ce moment là, elle loge chez un fermier qui possède un accordéon à touches pianos. Ainsi, elle a l’opportunité de débuter l’accordéon.

De retour en France, elle achète un accordéon à touches boutons cette fois-ci. C’est grâce aux bases du piano, qu’elle parvient à jouer de cette instrument assez rapidement. 

A la guitare, Amandine a quelques groupes, des duos avec flûte, harpe, elle joue dans des groupes de chansons, etc… Elle aime jouer de l’accordéon et a de nouveaux projets musicaux en cours. L’accordéon a quelques ressemblances avec la guitare, ce sont tous deux des instruments polyphoniques, c’est-à-dire à la fois mélodique et harmonique. On peut faire de nombreux arrangements avec ces instruments.

“Travaille tous les jours et persévère”

Informations recueillies par Maëlle Aguila pour le Souffle de l’Accordéon


Souffle de l'Accordéon