“Le soufflet de mon accordéon est comme un battement de mon coeur” – Yvette Horner

L’accordéon sur les planches – Maëlle Mays

Maëlle Mays

L’amour de l’accordéon

Maëlle MaysComédienne, Maëlle a toujours voulu jouer de l’accordéon. Dans sa maison d’enfance se trouvait un piano et ses parents ont tenu à ce qu’elle apprenne dans un premier temps à jouer de cet instrument. Triste et déçue, elle apprend tout de même pendant 4 ans le piano et les bases fondamentales. Son envie de jouer de l’accordéon ne cessera de s’amplifier au cours de ces années. C’est à l’âge de 8 ans que sa grand-mère lui achète un accordéon pour Noël. Depuis elle ne l’a plus jamais lâché.

Sa professeur d’accordéon qui était également sa prof de solfège l’invite à participer à un concert alors qu’elle n’a même pas commencé de cours. “J’étais hyper motivé pour commencer l’accordéon et je n’avais même pas encore reçu l’instrument que je jouait déjà mon premier concert. Ma prof ma filé un accordéon et pendant tout le morceau j’ai tapé sur le soufflet pour rythmé le morceau. Je n’ai pas sorti une seule note !” nous raconte -t-elle le sourire aux lèvres et les yeux pétillants.

Le piano à bretelles sur les planches du théâtre

Par la suite, Maëlle achète son premier accordéon et prend des cours dans une petite école de musique. Un peu plus tard, elle commence le théâtre dans une école. Comme Charlotte Bessard, l’accordéon lui permet de jouer sur les planches, de chanter et de s’accompagner en même temps, le tout mêlant musique et comédie. Encore débutante, elle est curieuse et commence à accompagner des chansons pour ses toutes premières fois…

Après cette école, elle découvre les Laborieux du Dépliant, “ma vie accordéonistique a changé !” affirme-t-elle. Elle y découvre le swing, la musique réunionnaise, le maloya, le forro, la valse musette et fait de nouvelles rencontres inoubliables. Cela fait maintenant 11 ans que l’association existe et Maëlle s’y investit.

“Je joue très peu d’accordéon mais j’aime bien m’accompagner parce que je chante beaucoup !” Dans quelques spectacles, Maëlle a utilisé l’accordéon pour accompagner ses chansons ou celles des autres sur différentes scènes et notamment auprès du jeune public.

Maëlle ne voyage pas encore avec son accordéon car elle explique ne pas savoir jouer avec d’autres musiciens. “En effet, comme j’ai appris dans une petite école de musique avec une prof qui n’était pas très bonne, je n’ose pas le sortir pour jouer avec d’autres gens”. Maëlle connait à l’accordéon encore trop peu de répertoire et le poids de son instrument est un inconvénient dans ses déplacements.

Cependant, elle adore jouer tout ce qui est valse et chanson, “l’accordéon est un instrument qui se joue près du corps et de tout l’appareil vocal, il a une expression facile et chanter avec lui est très agréable.”

Des projets musicaux pour atteindre l’objectif

Aujourd’hui âgée de 32 ans, Maëlle Mays décide de se réinscrire à la rentrée dans une école de musique en cycle professionnel pour travailler le chant et l’accordéon. Ainsi son objectif dans un an sera de sortir son accordéon et de jouer avec d’autres musiciens.

“Va jouer avec d’autres musiciens, lâche les partochs, on s’en fout de l’échec et des fausses notes, plus on fait des fausses notes plus on fera des bonnes notes ! Fais des bœuf, monte des groupes, lâche-toi et crée un répertoire !”

 

Informations recueillies par Maëlle Aguila pour le Souffle de l’Accordéon


Souffle de l'Accordéon