“Le soufflet de mon accordéon est comme un battement de mon coeur” – Yvette Horner

Progresser vite à l’accordéon – Jean Julien F.

Jean Julien Filatriau - accordéoniste

Découverte de l’accordéon au delà des frontières

Jean-Julien rencontre l’accordéon lors d’un séjour au Québec en 2003. En effet, il part à l’étranger pendant 6 mois pour changer d’air. Il découvre une nouvelle ville et sort de son cadre de vie habituel. Cela lui offre pleins d’opportunités. Là-bas, il loge chez un ami de sa sœur qui possède un accordéon. “J’ai trouvé cela super !”

Progresser à l’accordéon

Jean Julien FilatriauPetit, il apprend le piano et les bases de solfège.  Pour son 23ème anniversaire, Jean-Julien s’achète un accordéon à touches pianos à Montréal. Il commence tout de suite à jouer du piano à bretelles. Il aime jouer et travaille dans sa chambre tout le temps. “J’adore l’accordéon, la progression au début est assez rapide !”  Jean-Julien organise beaucoup de fêtes avec ses amis. C’est une opportunité pour lui de jouer de l’accordéon et de s’amuser. Il joue avec ses amis des chansons françaises comme Léo des VRP ou encore La Rue Ketanou.

Par la suite, Jean-Julien quitte Montréal pour s’installer à Marseille. Il y monte son premier groupe de musique avec ses amis et colocataires pendant un an. Puis, il part en Belgique tout en continuant la musique. Il pratique toujours plus et intègre par exemple un orchestre d’accordéon.  De fil en aiguille il participe à plusieurs ateliers autour de l’accordéon et de la musique. Il enchaîne les petits groupes et les petites scènes de façon amateur. De plus, notre jeune musicien passionné se produit dans les petits restaurants. “A Bruxelles, il y a quelques endroits super chouette!” Trois à quatre fois par an Jean-Julien retrouve son ami violoniste en duo pour jouer dans les bars, restaurants et terrasses.

Jean-Julien prend quelques cours d’accordéon mais pas beaucoup. Il apprend surtout lors de stages d’accordéon pour acquérir de la technique. La pratique du piano est un atout pour lui. Il tente de repiquer des morceaux et de travailler à l’oreille pour se perfectionner.

Ecoute entre l’accordéon et l’accordéoniste

“J’aime bien quand il y a une vraie écoute entre les musiciens, que tu puisses faire des nuances et que les gens écoutent vraiment.”  Jean-Julien n’est pas accordéoniste professionnel comme Maryll Abbas, il est professeur d’informatique et d’acoustique en conservatoire. Lorsqu’il s’entraîne à l’accordéon, il ne se laisse pas abattre par la difficulté et se fait plaisir en jouant des valses musettes. Il apprécie également le swing et les improvisations. “Par moment, j’aime être seul et jouer pour moi. j’adore faire des valses tout seul, ça me plait bien. Je suis toutefois heureux de pouvoir jouer avec mes amis.”

“Quand tu commences l’accordéon, tu apprends vite  par rapport à d’autres instruments comme le violon. Assez vite même, avec un petit morceau, tu obtiens un résultat satisfaisant. La courbe de progression est assez rapide au début.  Commence parce que tu vas vite être content de toi !”



Souffle de l'Accordéon